Articles Tagués ‘JUSTICE’

Témoignages en lien aux agents municipaux DRANCY / BOBIGNY

BOBIGNY SANTÉ BOBIGNY.jpg

DRANCY SANTÉ

DRANCY.jpg

OOPS…PH BOBIGNY

Publié: 06/11/2019 par jcdrancy dans Uncategorized
Tags:, , , , , , ,

BOBIGNY UNE DESCENTE DE POLICE A LA MUNICIPALITE UDI

Publié: 02/06/2019 par jcdrancy dans 2012, Actu
Tags:, ,

8082774_dad55ee8-8236-11e9-9837-907314b28a63-1_1000x625

Bobigny. Perquisitions à la mairie après un rapport dénonçant la gestion municipale.

Des perquisitions ont eu lieu mardi à la mairie de Bobigny (Seine-Saint-Denis) visée par une enquête du parquet anticorruption après un rapport administratif qui faisait état notamment de soupçons d’emplois fictifs.

Selon une source proche du dossier, les perquisitions se sont déroulées dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF), ouverte à la suite d’un rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC).

Ce rapport, publié en septembre 2018, portait sur la gestion municipale à compter de 2010 et pointait notamment de « nombreuses lacunes ou irrégularités » dans la gestion du personnel.

Les policiers « nous ont demandé des documents, notamment sur les subventions aux associations ou certains contrats de travail », a indiqué la municipalité. Les perquisitions ont débuté « ce matin » et se terminaient vers 19h00, a-t-elle ajouté.

La municipalité a précisé que certains documents demandés dataient d’avant 2014. Aux élections municipales de 2014, Stéphane de Paoli (UDI) avait remporté la ville, après près d’un siècle de gestion communiste.

Accusations de clientélisme

Dès son arrivée, la nouvelle équipe UDI a fait l’objet d’accusations de clientélisme: la CGT avait dénoncé plusieurs embauches qu’elle estimait être des rétributions pour services rendus pendant la campagne.

« Entre avril 2014 et mai 2015, la commune a recruté à tous les niveaux, y compris sur des fonctions de direction, au moins douze agents contractuels dans des conditions irrégulières et à des niveaux de rémunération indus », avait noté la CRC, ajoutant qu’après son contrôle la commune avait « entrepris de régulariser plusieurs de ces situations ».

Pour deux agents, la Chambre avait également indiqué douter « de la réalité des fonctions exercées » au vu de leur absence prolongée à leur poste de travail.

La CRC avait également pointé l’embauche de responsables associatifs dont certains avaient « publiquement soutenu la campagne de l’actuelle majorité ». Et avait recommandé à la commune « d’adopter des mesures de prévention des conflits d’intérêts » alors que plusieurs élus ou agents exerçaient « des responsabilités au sein des associations soutenues financièrement par la commune ».

Dans un reportage diffusé par France 3 en décembre 2017, une ancienne élue de la majorité a par ailleurs accusé l’équipe municipale d’avoir acheté des voix en 2014. Le maire a déposé plainte pour diffamation.

source AFP

FR3

La municipalité de Bobigny dirigée depuis 2014 par le maire UDI Stéphane de Paoli est toujours dans la tourmente. Les policiers sont arrivés à l’Hôtel de Ville cet après-midi pour y mener des perquisitions requises par le parquet national financier (PNF). Selon nos journalistes présents sur place, elles se sont achevées en fin de journée. Les policiers seraient repartis avec un certain nombre de dossiers et des clés USB.

Une enquête a été ouverte par le PNF pour des soupçons de clientélisme et d’emplois fictifs. Un rapport de la Cour régionale des comptes publié en septembre 2018 pointait notamment qu' »entre avril 2014 et mai 2015, la commune a recruté à tous les niveaux, y compris sur des fonctions de direction, au moins douze agents contractuels dans des conditions irrégulières et à des niveaux de rémunération indus »
L’embauche de responsables associatifs dont certains avaient « publiquement soutenu la campagne de l’actuelle majorité » avait été également souligné.

Des fait dénoncés à l’époque par des élus CGT mais aussi une ex-élue de la majorité qui avait accusé l’équipe municipale d’avoir acheté des voix. Elle avait témoigné dans reportage du magazine « Pièces à conviction » diffusé sur France 3 en décembre 2017.

BOBIGNY ET LA CGT

Publié: 07/12/2017 par jcdrancy dans Actu, Uncategorized
Tags:,

 

BOBIGNY DRANCY LA VOIE PÉNAL

Publié: 04/12/2017 par jcdrancy dans Uncategorized
Tags:

Article L106 du code electoral

Quiconque, par des dons ou libéralités en argent ou en nature, par des promesses de libéralités, de faveurs, d’emplois publics ou privés ou d’autres avantages particuliers, faits en vue d’influencer le vote d’un ou de plusieurs électeurs aura obtenu ou tenté d’obtenir leur suffrage, soit directement, soit par l’entremise d’un tiers, quiconque, par les mêmes moyens, aura déterminé ou tenté de déterminer un ou plusieurs d’entre eux à s’abstenir, sera puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros.

Seront punis des mêmes peines ceux qui auront agréé ou sollicité les mêmes dons, libéralités ou promesses.

Notre Député Maire ose nous dire que par rapport au salaire brut moyen, il serait en dessous !
BOBIGNY DRANCY SALAIRE PEUR

Il argumente qu’il fait ses 35 heures dès le mercredi alors que les prolos de salariés le font seulement le vendredi.

Tous d’abord voyons si notre député est bien présent au travail de l’assemblée nationale :

Et voilà notre Député est absent de l’assemblée nationale la moité du temps.

Il faut dire que dans son calcul des heures de travail Monsieur JC LAGARDE mélange tous.

Exemple, Il est Député mais aussi Maire et Président de l’UDI.

Nous ajoutons que celui ci est aidé d’attachés parlementaires, de secrétaires, chauffeurs etc..

C’est comme si, une femme seule lui rétorquait mais, je fais aussi la vaisselle, le ménage, cherchez les enfants, les courses et je suis payé 1000 euros net !

Ce monsieur est bien loin de la vie au Travail.

Il n’a jamais travailler ! Ce n’est pas son petit boulot de pion ou d’attaché parlementaire qui fait une expérience du Travail, de celui qui est au ordres !…

Alors la vérité est que Monsieur JC Lagarde il faut ajouter vos indemnités de Maire, vos avantages de président de l’UDI et ne pas tous mélanger.

Aller donc dire à vos agents que 7200 €uros ce n’est pas assez quand vous leur enlevez le droit aux vacances, la culture et loisirs. Le syndicat de la Mairie dit parfaitement les choses aux agents qui touchent en moyenne 15 00 €.

Heureusement qu’il n’y a pas qu’une voix a Drancy.

Nous citoyens de Bobigny ne comprenons pas de telles attitudes de « chantage » envers le personnel de la Mairie de DRANCY qui met en place votre politique, belle récompense… Les habitants de Bobigny Drancy ne sont pas fiers de vos procédures et propos.