DRANCY BOBIGNY PAROLES PAROLES PAROLES

Publié: 25/01/2016 par jcdrancy dans Actu
Tags:, ,

Pourtant, le plus dur commence. Les partisans de Paoli ont accompli un travail monstrueux sur le terrain. Et certains d’entre eux, pour arriver à leurs fins, n’ont pas lésiné sur les promesses. Emploi, sécurité, propreté. L’attente est énorme, il faudra assumer. Comme après une « révolution » mars 2014...

bobigny udiBobigny Bobigny 2016…

Juillet 2014

maire-bobigny-1maire-bobigny-2

2016

RTEmagicC_depaoli_5avril2014_1010px.jpg

Quand on est premier adjoint, c’est une condamnation qui fait un peu désordre. Christian Bartholmé (UDI), premier adjoint à Bobigny (Seine-Saint-Denis), a été condamné, ce jeudi par le tribunal de grande instance de Bobigny à un stage de citoyenneté pour violence morale en réunion.

( Nota Un appel est en cours. Cela n’empêche pas le Maire de Bobigny de demander le remboursement des frais de la protection fonctionnelle entre les deux personnes cités dans l’article et l’agent de la ville qui avait porté diffamation sur la premier jugement ( tract).)
C’EST NOTRE ARGENT PUBLIC HABITANT DE BOBIGNY !
2013

Quatre jeunes communistes ont été agressés par plus d’une dizaine d’individus à Bobigny (Seine-Saint-Denis), jeudi dernier, en fin d’après-midi, alors qu’ils distribuaient des tracts en solidarité avec la Palestine. « Ce climat politique est détestable et dangereux car il contribue à banaliser la violence, avec tous les dangers que de tels 
comportements engendrent », ont aussitôt dénoncé, dans un communiqué, leur organisation (le Mouvement jeunes communistes de France) ainsi que la section PCF de Bobigny et l’association Didf, dont l’un des jeunes est membre. D’autant que cette agression est « le fait d’une personne bien connue dans le paysage politique local comme étant l’assistante parlementaire du député UDI Jean-Christophe Lagarde », affirment les jeunes communistes.

L’assistant parlementaire en question, Kianoush Mokeddem, et le staff du député maire de Drancy ont aussitôt démenti et renvoyé la balle. Les militants « voulaient le tabasser », a affirmé, à l’AFP, Dominique de Pontfarcy, le directeur de cabinet de Jean-Christophe Lagarde. Pourtant, Kianoush Mokeddem n’a pas été blessé, selon le même collaborateur pour qui des jeunes seraient descendus de leur immeuble pour mettre fin à l’altercation sans violence, rapporte l’AFP. HUMANITE

jean-chrisptophe-micro-parti

TOUTES LES RAISONS
POUR NE PAS VOTER JEAN CHRISTOPHE LAGARDE

PREMIERE PARTIE
J C LAGARDE RESPECTE PAS LES MEMBRES DE L UDI !
A – HERVE MORIN
B – CHRISTIAN SAINT ETIENNE et PATRICE GASSENBACH
C – JEAN CHRISTOPHE FROMANTIN

SECONDE PARTIE
J C LAGARDE DEFEND DES VALEURS QUI NE SONT PAS LES NOTRES
A – IL A VOTE LE MARIAGE POUR TOUR TOUS
B – Il PRÔNE LA VENTE LIBRE DU CANNABIS
C- Il VOTE CONTRE LA LOI SUR LES SIGNES EXTERIEURS DE LA LAICIRE
E) IL VEUT LA GRATUITE DES CANTINES : L’ASSISTANAT

TROISIEME PARTIE
QATAR- ISLAM – MOSQUEE DE DRANCY
A) IL TROMPE LES CITOYENS ET VIOLE LA LOI
B) IL TROMPE LES CITOYENS ET VIOLE LA LOI
C) LAGARDE ET LE QATAR : DES QUESTIONS ?
QUATRIEME PARTIE
DERIVES COMPORTEMENTALES ET METHODES DOUTEUSES.
A) LE : CLIENTELISME
B) L’ AFFAIRE SABRINA SAIDI INCROYABLE
C) DES METHODES DEJA EXPERIMENTEES PAR LAHARDE

CINQUIEME PARTIE
TROP DE DOUTES SUR LES ADHESIONS NOUVELLES
A) INFOS LOCALE EN JUIN 2014,
B) OCTOBRE : MARIANNE DEVOILE LE CHEMIN DES BULLETINS DE LAGARDE
C) EN PROVINCE

SIXIEME PARTIE
QUATRE PROCEDURES IL AVOUE SA CULPABILITE A DEUX REPRISES !
A) PREMIER CAS : L AFFAIRE BOUVELOT,

B) SECOND CAS : L ASSOCIATION OXYGEN

C) TROISIEME CAS LA SOCIETE LAVAL FANNI

D) -QUATRIEME CAS : L AFFAIRE DU STADE GUY MOQUET DE DRANCY

SEPTIEME PARTIE
CUMUL D’EMPLOI ET FAVORITISME DE SON EPOUSE

PREMIERE PARTIE

J C LAGARDE RESPECTE PAS LES MEMBRES DE L UDI !

On ne peut qu’être consterné de constater le comportement de Jean-Christophe Lagarde vis-à-vis des autres hommes politiques appartenant à la même famille que lui…

A – HERVE MORIN
En février 2012, le congrès extraordinaire du Nouveau Centre, destiné à trancher la ligne politique du parti de centre-droit pour la présidentielle, après le retrait de son président Hervé Morin, s’est transformé en un véritable règlement de compte. Quelque 550 militants avaient pris place samedi au Pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne pour assister à la confrontation annoncée de leurs leaders. Jean Christophe Lagarde avait pris soin de se faire accompagner par des cars entiers de supposés militants qui ne savaient même pas où ils étaient. Ils devaient soutenir bruyamment l’intervention de Lagarde et huer Morin. Ces jeunes n’avaient absolument aucun lien avec le Nouveau Centre » et leur « seule mission » était de « hurler et de crier », « pour donner l’image de l’éclatement et de la division ». Morin devait s’exclamer : « A la démocratie des autobus, je préfère celle du vote des militants », Jean-Christophe Lagarde avait fait mine de ne pas comprendre voire de paraître choqué par les invectives. Il avait alors nié le lien qui le rattachait à cette opération menée depuis Drancy. Les militants présents ce jour-là avaient été outrés d’un tel comportement et beaucoup parlent encore aujourd’hui de Lagarde comme d’un « voyou ». Oui, c’est le terme à employer. Lagarde se montra de très mauvaise foi, puisqu’il osa même – au lieu de trouver une excuse pour justifier en un moment d’égarement une opération digne des méthodes staliniennes – accuser Morin de « délit de faciès » pour avoir protesté devant cette arrivée de cars entiers de Drancy ! C’est clair on ne peut faire confiance à un homme qui ne respecte pas la démocratie interne : Il est impossible de lui donner les clés de l’udi après de tels agissements ?

B – CHRISTIAN SAINT ETIENNE et PATRICE GASSENBACH
Un accord avait été réalisé autour du nom de Christian de Saint Etienne pour prendre la tête de la liste des municipales à Paris… Tout semblait bouclé. Saint Etienne l’annonce sans doute de bonne foi, en ayant le soutien du patron de l’udi Paris, Patrice Gassenbach… Lagarde lui envoie un tweet : « J’ignore qui t’a induit en erreur, mais la commission d’investiture ne t’a pas du tout investi chef de Paris »… Devant les réactions, il déclare « Pas de drame, elle n’est pas encore accordée, c’est tout. Saint Etienne est dans les possibles ». Ses tweets dénotent une absence de respect des autres !

C – JEAN CHRISTOPHE FROMANTIN
Quand Jean Christophe Fromantin a déclaré sa candidature à la présidence de l’UDI, Lagarde a déclaré : « « Jean-Christophe Fromantin, c’est une escroquerie » … Des propos tout à fait intolérables…

SECONDE PARTIE

J C LAGARDE DEFEND DES VALEURS QUI NE SONT PAS LES NOTRES

A – IL A VOTE LE MARIAGE POUR TOUR TOUS
Il fait partie des cinq UDI qui ont voté le mariage pour tous, alors que la majorité des adhérents y sont opposés. Une raison pour ne pas plus faire confiance !

B – Il PRÔNE LA VENTE LIBRE DU CANNABIS
Alors que les rapports ne cessent de dire que le cannabis est dangereux, Lagarde se déclare « pour la vente libre du cannabis dans les bureaux de tabac ». Comment voter pour lui lorsque l’on est responsable et pense à l’avenir de nos enfants ? Cette prise de position ne peut satisfaire les gens de bon sens attachés à la famille !

C- Il VOTE CONTRE LA LOI QUI INTERDIT LES SIGNES EXTERIEURS RELIGIEUX
En 2004, il ne vote pas la loi qui interdit les signes extérieurs de religieux. Il est en rupture avec la laicité qui est au cœur des idées de l’udi. Ainsi il se montre favorable au communautarisme, ce que condamne clairement Morin.

E) IL VEUT LA GRATUITE DES CANTINES : L’ASSISTANAT
Lagarde a instauré la gratuite des cantines. Il voudrait l’étendre à la France, il démontre qu’il prône l’assistanat.

TROISIEME PARTIE

QATAR- ISLAM – MOSQUEE DE DRANCY
Lagarde joue parfois avec le feu. C’est déraisonnable pour la sécurité du pays, et cela démontre que Lagarde n’a pas la stature d’un homme d’état à l’échelle nationale.

A) IL TROMPE LES CITOYENS ET VIOLE LA LOI
Pour séduire la communauté Musulmane drancéenne, et bénéficier d’une « aura électorale », le maire centriste (FED) Jean-Christophe Lagarde a fait construire, dans le plus grand secret, un lieu de culte Musulman de 2,1 millions d’euros entièrement aux frais du contribuable, au mépris de la Loi de 1905 de séparation du Culte et de l’État, la municipalité ne devant normalement financer aucun Culte. Le maire avouera plus tard avoir caché cette information pour ne pas générer de suspicions et de tensions entre communautés dans sa municipalité. «Oui, je vous ai volontairement caché que ce serait une Mosquée. Je voulais montrer la normalité d’un tel projet. Et aujourd’hui, tout prouve que j’avais raison de le faire. Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une Mosquée, moi, je l’ai. »
Comment faire confiance à quelqu’un qui viole la loi en finançant une mosquée pour acheter les voix des musulmans et qui cache ce projet à ses citoyens ? C’est de la pure malhonnêteté ! C’est du mépris pour ses concitoyens ! Comment accepter que quelqu’un qui viole la loi et trompe ses citoyens puissent devenir le leader de notre parti ?

B) LAGARDE ET SA MOSQUEE
Lagarde a confié la gestion de la Mosquée à Hassen Chalghoumi, un tunisien naturalisé français issu du milieu associatif Musulman de la ville. Hassen Chalghoumi, considéré par les médias comme un imam tolérant et modéré, a cependant un cursus qui prête flanc à la controverse. En 2004, lors d’un prêche dans un foyer Sonacotra de Bobigny, il avait été repéré par les services de renseignements en raison de ses positions extrémistes, et de ses appels en faveur du Jihad. Il y affirme «celui qui va mourir au Jihad ira en direction du paradis». Cependant Chalghoumi se rend proche des milieux Juifs. La communauté Musulmane de Drancy est par ailleurs infiltrée par le collectif Cheikh Yassine, organisation classée comme terroriste par l’Union Européenne et par des whahabites. Hassen Chalghoumi s’est-il pour autant transformé en un véritable imam tolérant et ouvert ? Hassen Chalghoumi déclare que « :au terme de tous mes voyages, c’est le modèle turc qui me paraît le plus harmonieux. Quand je suis allé à Istanbul ou Ankara, j’ai vu toutes les religions cohabiter d’une manière équilibrée et respectueuse, cela m’a touché. » Pour lui, le modèle islamique turc de l’AKP est « plus harmonieux » que le vieux modèle français, pourtant protecteur de la laïcité et de la liberté de conscience et de Culte. Lagarde en est il conscient d’avoir construit un édifice difficile à contrôler ? Probablement puisqu’il l’a caché ! Mais alors que cherche t il ? Protéger les communautarismes ? C’est son choix, mais c’est aussi le droit des électeurs de l’udi de savoir ce à quoi ils s’engagent en votant pour Lagarde !

C) LAGARDE ET LE QATAR : DES QUESTIONS ?

Le Qatar a investi dans le fonds d’au moins 100 millions d’euros en faveur des projets d’entrepreneur des quartiers. Avec ce plan pour les banlieues, le Qatar franchit une nouvelle étape dans ces investissements. Mais quel intérêt pour l’émirat ?  » Le Qatar connait actuellement une croissance à deux chiffres. Le Qatar et son riche voisin, l’Arabie Saoudite, se livrerait une sorte de guerre froide pour devenir un pôle d’attractivité dans le monde arabe et musulman en général.  » Le PSG, le fonds pour les banlieues, tout cela fait partie d’un plan visant à faire du Qatar un leader du monde musulman. .Lagarde estime que critiquer le Qatar, c’est du racisme anti musulman. Rien que cela ! Dans le cadre de l’amitié France Qatar, Il a déclaré : «Tout le monde s’est ému quand ce sont les Qataris qui l’ont acheté. Mais tout le monde a oublié que, quelques semaines avant, le PSG appartenait à des Américains. Et, les Américains font la même chose »/ «Je voudrais que la France arrête de se faire peur. C’est incroyable que nous ayons la chance d’avoir des investissements là où notre système bancaire n’est pas capable de le faire, et on commencerait à faire la fine bouche». Eric Ciotti s’est dit inquiet des investissements du Qatar dans les banlieues françaises, « Que ce gouvernement accepte si facilement des investissements de cette nature, personnellement me choque », a ajouté le président du Conseil général des Alpes-Maritimes. « Le Qatar ne met pas l’argent dans les banlieues, il va investir dans des créateurs d’entreprise », « Il fait du business et je trouve choquant qu’on s’émeuve du fait que les gens investissent chez nous », répond Lagarde. En outre il réfute formellement les affirmations de Julien Dray selon lesquelles le fonds qatari pour les banlieues serait destiné au tissu associatif. Selon lui, les Qataris, qui « ne sont pas des philanthropes », attendent là un retour sur investissement. Comment peut-on s’exprimer de la sorte alors que l’on sait que le Qatar finance l’Etat islamique ? Est-ce raisonnable de considérer que ces investissements sont naturels ? Comment accepter que Lagarde puisse devenir président de l’UDI avec aussi peu de discernement ?

QUATRIEME PARTIE

DERIVES COMPORTEMENTALES ET METHODES DOUTEUSES.
D’après nombre de témoignages et d’actions introduites en justice, Jean-Christophe Lagarde appliquerait ou laisserait appliquer des méthodes que l’on peut qualifier de douteuses, dès lors que s’appuyant sur le clientélisme, ses amis – à son exemple semble-t-il, n’hésitent pas à faire preuve de violence voire à exercer des menaces… Si les faits se confirment… l’avenir de Lagarde pourrait se trouver compromis.

A) LE : CLIENTELISME
Lagarde a tissé sa toile à travers la Seine-Saint-Denis, dans la région de Drancy, ville qu’il a prise au Parti communiste en 2001. Il a aidé à la conquête de la ville voisine de Bobigny lors des dernières élections municipales, et a mis la main sur la communauté d’agglomération de l’aéroport du Bourget (CAAB) grâce à Vincent Capo-Canellas, maire du Bourget et membre de l’UDI.

Il a installé partout ses hommes liges, comme son premier adjoint à la tête de la CAAB ou, à Bobigny, son ancien assistant parlementaire Kianoush Moghadam, nommé à la direction du développement territorial de la nouvelle municipalité UDI et Christian Bartholmé, cumulant les fonctions de premier adjoint au maire de Bobigny et de directeur de cabinet du maire de Drancy.

Pour ravir la ville aux communistes lors des dernières municipales, Lagarde a noué de curieuses alliances dans les cités. Mais il a aussi investi de l’argent. Il y a d’abord les 30 500 € pris sur sa réserve parlementaire pour financer à Bobigny des associations balbyniennes, dont celle de Lynda Benakouche, Crescendo (2 000 €), Phoenic présidé par Ramadan Oued Ahmed (8000 euros) ainsi que le club de football ADJ de Mamadou Diabate ) raison de 3000 euros, sans tenir compte du fait que Mamadou Diabata est soupçonné fortement d’avoir détourné 80 000 euros à Pole emploi . ..
Son microparti, Force européenne démocrate (FED), a ensuite pris le relais. La FED a contribué au financement de la campagne du nouveau maire UDI, Stéphane De Paoli. Impression des tracts, affiches de campagne, organisation des réunions publiques… « Le montant maximal de la convention était de 15 000 €, nous a confirmé Christian Bartholmé, à l’époque son directeur de campagne. Les liens entre Paoli et Lagarde sont clairement établis.

B ) L’AFFAIRE SABRINA SAIDI / INCROYABLE !

Mais voilà une affaire risque de mettre fin au règne de Jean Christophe Lagarde, c’est l’affaire Sabrina Saidi.
Celle-ci est adjointe au maire pour la petite enfance à Bobigny, elle est accusée d’avoir distribué un trac révélant que Lynda Banakouche, fraîchement embauchée comme chargée de mission à Bobigny, était connue de la police pour des faits de violence – elle aurait été condamnée par deux fois pour violences dans le passé, notamment pour avoir séquestré et violenté une femme enceinte – et qu’elle était la compagne d’un des cerveaux du gang des barbares, Jean-Christophe Soumbou, membre de l’équipe de Youssouf Fofana purgeant actuellement 18 ans de prison dans l’affaire Ilan Halimi. Du beau monde !
Sabrina Saidi a porté plainte pour menaces de mort et séquestration. Elle affirme avoir été séquestrée par plusieurs membres de l’équipe municipale nouvellement installée en mars, dont le premier adjoint au maire. Sabrina Saidi s’est retrouvée le 8 juillet face à quatre, homme : le premier adjoint Christian Bartholmé, le directeur du développement territorial Kianoush Moghadam, le président de l’office HLM Jonathan Berrebi et le directeur de l’animation du territoire Ramdan Ould-Ahmed. Christian Bartholmé, premier adjoint au maire de Bobigny, mais aussi directeur de cabinet du député-maire de la commune voisine de Drancy Jean-Christophe Lagarde (UDI), prend alors la parole : « Si tu as la moindre info, crache-la. (…) Parce que c’est aussi dangereux pour tes miches »,« Tu es rentrée sur un terrain qui est dangereux pour toi… […] Ferme ta gueule, ferme-la, ta gueule, tu crois que tu parles à qui ? Tu crois que tu parles à qui, ici ? Tu parles à Kianoush, là ! Réveille-toi, y a personne qui me parle comme ça dans cette ville ! » déclare Kianoush Moghadam l’ancien assistant parlementaire de Jean-Christophe Lagarde, dans un enregistrement diffusé par Marianne. Bref, deux hommes très proches de Lagarde, des collaborateurs immédiats. Kianoush Moghadam, artisan de la victoire de l’UDI grâce à ses réseaux dans les cités de la ville, qui a été bombardé directeur du développement territorial de Bobigny, en charge de l’habitat, du logement, de l’urbanisme et du développement économique touche un salaire de 3 625 € brut par mois. Auxquels s’ajoute une « indemnité spécifique de service » de 2 025 € brut, soit un total mensuel de 5 650 €. La municipalité lui verse également une « prime de rendement » de 245 € brut mensuels. Sa maman a été embauchée comme secrétaire personnelle de Stéphane de Paoli, elle émarge à 1 724 € par mois. Copinage, partout et toujours !

C)- DES METHODES DEJA EXPERIMENTEES PAR LAGARDE
L’opposante de Jean-Christophe Lagarde avait porté plainte pour agression La candidate PS, Milouda Latrèche, a porté contre X pour agression, alors qu’elle sortait de l’espace culturel de Drancy. Pendant cette campagne, elle avait déposé une dizaine de plaintes, notamment contre le directeur des services informatiques de Drancy et un conseiller municipal d’opposition Nouveau centre de Bobigny pour la création d’un faux site internet utilisant son nom et son prénom et relayant des « propos diffamatoires », selon elle. Elle a aussi porté plainte pour fraude électorale. Bref, les méthodes de l’entourage proche de Lagarde sont des plus discutables. Il ne peut pas dire : je ne savais pas… Les gens incriminés n’ont pas été renvoyés…. Qui se ressemble s’assemble !

CINQUIEME PARTIE

TROP DE DOUTES SUR LES ADHESIONS NOUVELLES
Lagarde est le champion hors catégorie pour faire des adhésions. Il le fait de telle façon que ce n’est pas sans posé des questions quant à l’honnêteté des adhésions réunies…

A) INFOS LOCALE EN JUIN 2014,
On pouvait lire sur le journal de Drancy Et oui, le Maire de Drancy, ne cache pas ses ambitions, il cache sa campagne » J’ai besoin de vous« . A ceux qui pensaient avoir élu un Maire pour Drancy, le voilà qui s’envole comme Président de l’UDI. ..Vous ne voyez plus le Maire de Drancy, c’est normal, il recrute pour l’UDI et pour son vote de Président des présidents suppra présidents… » Bref, en juin il avait envahi, selon le journal les quartiers pour recruter…

B) OCTOBRE : MARIANNE DEVOILE LE CHEMIN DES BULLETINS DE LAGARDE
Le journal Marianne évoquait la méthode Lagarde. Pour être sûr que les centristes nouvellement convertis votent, Mme Lagarde a demandé à toute l’équipe de récupérer les bulletins de vote et de les rapporter au siège de l’association Pernoxy. Il aurait été tout aussi simple pour les adhérents de mettre le bulletin dans l’enveloppe et de la poster… Mais il semble que Jean Christophe ait craint d’être confondu, avec l’autre Jean-Christophe, celui de Neuilly… En tout état de cause, M et Mme Lagarde n’ont-ils pas fait confiance à la poste : pourquoi ? A moins que l’on ne se pose des questions sur le caractère peu spontané des adhésions….

C) EN PROVINCE
Dans le département de l’Heyrault, par le passé, on sait qu’un monsieur « chéquier », désirant faire carrière avait déjà par le passé contribué à augmenter le nombre d’adhérents de la FED… Des procédés toujours utilisés par Lagarde. Certains diront qu’il n y a pas de mal à faire des adhérents…
Mais aujourd’hui, comme hier, on aime à penser que les adhérents de l’udi veulent défendre des idées et qu’ils n’agissent pas pour servir la carrière d’un homme qui peut leur rendre service !

SIXIEME PARTIE

QUATRE PROCEDURES IL AVOUE SA CULPABILITE A DEUX REPRISES !
Jean-Christophe Lagarde a subi quatre procès pour détournement de fonds, favoritisme, prise illégale d’intérêt dans l’attribution de marchés publics…

A) PREMIER CAS : L AFFAIRE BOUVELOT

En 2010 Ugo Portier-Thomassin, alors responsable de la section PS de Drancy, défendu par Me Francis Pudlowski, soupçonnait Jean-Christophe Lagarde de prise illégale d’intérêt dans l’attribution de marchés publics à une société dirigée par des proches d’une adjointe au maire, me Bouvelot.
L’enquête préliminaire, confiée à la brigade de répression de la délinquance économique, s’est achevée en novembre 2011. Au terme d’une longue réflexion, le parquet de Paris a classé sans suite la plainte pour prise illégale d’intérêts. Les investigations n’ont, en effet, pas permis d’établir que l’adjointe au maire « était intervenue à un quelconque moment dans la conclusion ou l’exécution des marchés publics à ladite société ». Il faut préciser que le gérant de ladite société Bouvelot était domicilié chez Lagarde….

B) SECOND CAS : L ASSOCIATION OXYGENE
Dans la seconde plainte, Ugo Portier-Thomassin soutenait que la ville avait payé certaines dépenses pour des manifestations d’Oxygène, association de la majorité municipale présidée par Lagarde, joignant deux factures liées à l’organisation de barbecues géants. La première facture datant du 9 septembre 2007 d’un montant de 9 043 euros, la seconde datant de 2009, d’un montant de 17 515 euros.
L’enquête a confirmé que « des règlements de factures avaient été indûment pris en charge par la municipalité ».
Comme la loi le permet, le parquet a indiqué à Jean-Christophe Lagarde qu’il engagerait des poursuites, sauf s’il remboursait l’intégralité des sommes. Jean-Christophe Lagarde a dû discrètement rembourser (51 712 €) à la municipalité de Drancy les frais qu’elle avait indûment engagés au profit de l’association politique du maire. En justifiant de ce paiement en janvier dernier, il s’est évité d’autres poursuites judiciaires.
Bref, faute avouée, faute à moitié pardonnée…

C ) – TROISIEME CAS LA SOCIETE LAVAL FANNI
L’attribution illégale d’un marché public à une société de location de matériel événementiel Laval Fanni organisation s’est donc réglée en décembre 2012 par une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, le plaider-coupable. Jean-Christophe Lagarde a été condamné à une amende de 5.000 euros à l’issue d’une procédure de «plaider-coupable». Selon lui, cette affaire est liée à une faute d’organisation au niveau du service des marchés publics.
Bref, faute avouée, faute à moitié pardonnée…

D) QUATRIEME CAS : L AFFAIRE DU STADE GUY MOQUET DE DRANCY
Jean-Christophe Lagarde (UDI) a comparu devant le tribunal correctionnel de Paris dans une affaire de marché public concernant des irrégularités présumées. Il est poursuivi pour favoritisme au sujet de l’attribution d’un marché à une société d’architecture pour la construction d’une tribune couverte du stade Guy-Moquet de Drancy, mais conteste les faits qui lui sont reprochés. L’architecte est quant à lui poursuivi pour recel. Le marché, d’un montant de près de 315.000 euros, était scindé en deux, selon l’accusation. Une partie concernait la maîtrise d’oeuvre, l’autre une mission d’assistance et de conseil. Le tribunal devra notamment déterminer si ces deux parties ont ou non été séparées afin d’éviter une procédure de mise en concurrence.
À l’audience du 24 mai, devant la 11e chambre, le procureur avait requis 10 000 euros d’amende, dans l’hypothèse où le tribunal aurait jugé l’infraction constituée.
Jean-Christophe Lagarde (UDI) a finalement été relaxé des poursuites pour favoritisme dont il faisait l’objet dans une affaire de marché public confié à un architecte pour la construction d’une tribune couverte du stade Guy-Môquet de sa commune.
L’affaire est prescrite, selon l’avocat, mais avant tout, « à aucun moment il n’y a eu de violation des règles des marchés publics » et « nulle part il n’est question d’un quelconque enrichissement », a-t-il tenu à relever.
L’affaire est-elle prescrite ? Innocenté !

SEPTIEME PARTIE

CUMUL D’EMPLOI ET FAVORITISME DE SON EPOUSE

Jean Christophe Lagarde a favorisé son épouse.
Ainsi,il l’a recrutée comme assistante parlementaire, lui attribuant ainsi un salaire qui s’ajoute à ses autres fonctions, estimée à 2000 euros.
Mme LAVAIL-LAGARDE à 8 004 € / mois sans compter son indemnité d’assistante parlementaire
3 823€ / mois en tant que maire-adjointe à Drancy,
1 254€ / mois en tant que vice-présidente de la communauté d’agglomération du Bourget
2 927,10 € / mois en tant que conseillère régionale, membre de la commission permanente au conseil régional d’Ile de France ).

A) CUMUL INTERDIT
De mars 2008 à octobre 2014, elle a été à la fois maire adjoint du Drancy et assistante de son mari. Les deux fonctions sont incompatibles légalement. Cela ayant été dévoilée, Mme Lagarde a démissionné. Il n’en reste pas moins qu’elle a touché environ 158 000 euros en 79 mois. Elle devrait être amenée à les rembourser.

B) FAVORITISME A DRANCY
Les adjoints au Maire de Drancy touchent tous, sauf le premier et le neuvième, 1582 euros.
On se demande pourquoi une exception a été faite pour Mme Lagarde qui touche 3 823 euros, alors qu’elle n’est que sixième adjoint. Népotisme et favoritisme ?

facebook

RÉSULTAT JC LAGARDE RÉAPPARAIT A BOBIGNY

Bobigny DRANCY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s